Depuis Carnarvon, notre prochaine étape est Gnaraloo Station! Une ferme d’élevage et de production de laine perdue au milieu de nulle part au bord de l’Océan Indien… Pour y aller, il faut prendre une route bitumée (la 1 puis la Blowholes Road) d’un peu plus de 70 kms jusqu’aux Quobba Blowholes puis une piste de sable (la Gnaraloo Road) sur presque 80 kms!

Pleins de bonne volonté (et d’inconscience!…), on envisageait de relier ensuite Coral Bay en suivant la côte jusqu’à ce qu’on nous apprenne que la route était coupée à partir de Gnaraloo Station et qu’il faudrait donc revenir sur nos pas pour y aller! On nous a ensuite déconseillé d’aller à Gnaraloo Station avec un simple SUV qui risquait de flancher sur la piste sableuse…
Qu’à cela ne tienne, on ne s’est pas découragé et on a réservé 3 nuits dans une « cabin » et on n’a pas regretté une seconde!

On a essayé de les contacter directement par mail mais nous n’avons jamais eu de réponse, c’est donc via le Tourist Centre de Carnarvon qu’on a fait cette réservation…

On se donne la journée pour parcourir les 150 kms parce qu’il y a beaucoup de choses à voir sur le chemin…

A mi-chemin de la route bitumée jusqu’aux Blowholes, on commence à longer les marais salants du Lake Macleod… Du rose, du bleu, du vert, du blanc… c’est un véritable arc-en-ciel de couleurs !!!

 

 

A l’extrémité de la route bitumée, on arrive au fameux panneau « King Waves Kill », nous voilà prévenus!

 

 

QUOBBA BLOWHOLES

Les Quobba Blowholes sont des sortes de « geysers » naturels alimentés par les vagues qui s’engouffrent dans un réseau souterrain sous le reef d’où elles en ressortent via des petits puits, créant ainsi des jets d’eau qui peuvent s’élever jusqu’à 20m de haut!
Pour s’en rapprocher, il faut marcher sur un reef pointu et coupant où il est exclu de marcher pieds nus ou même en tongs!
Portez de bonne chaussures fermées au risque sinon de vous déchirer les pieds !!!
Les vagues n’étaient pas très en forme quand on y était donc le spectacle n’était pas aussi impressionnant qu’il peut l’être…
Il est important de vérifier les marées car ces blowholes ne sont visibles qu’à marée basse et durant la marée montante, le reef est recouvert à marée haute!

 

 

 

 

POINT QUOBBA ET THE AQUARIUM

 

 

Au niveau des Blowholes, on a le choix de partir sur la droite direction Gnaraloo Station ou sur la gauche direction Point Quobba et l’Aquarium…
A juste 1km au sud, Point Quobba est une destination très prisée des habitants de Carnarvon pour le weekend. On y trouve un lagon très poissonneux surnommé, à juste titre: l’Aquarium avec une belle plage de sable. C’est un endroit très sécure pour les enfants et on peut y camper sur des emplacements sans aucune facilité: ni eau, ni toilettes, ni électricité! Il est même demandé d’avoir ses propres toilettes chimiques!
Les animaux domestiques y sont autorisés mais il faut les empêcher de se balader à cause des nombreux poisons qui sont dispersés dans la région…
Aucune réservation n’est requise puisqu’on peut payer sur place au ranger ou dans une charity box: 11AU$/adulte, 3AU$/enfant de 6 à 15 ans, 8AU$/senior.

Ce camp a fait la une de toute l’actualité de la région en octobre 2021 quand une petite fille de 4 ans a disparu de sa tente pendant la nuit. Après 18 jours de recherche où l’on craignait une noyade, la petite fille a été retrouvée saine et sauve, à Carnarvon au domicile d’un aborigène qui l’avait enlevée !!!

Si vous tractez une caravane ou que vous rouliez en berline, ce camp est la meilleure option pour profiter de la côte sinon tournez à droite après les Blowholes pour attaquer la piste de sable qui mène à Gnaraloo Station, comme nous l’avons fait…

 

 

QUOBBA STATION

A 10kms au nord, Quobba Station est une exploitation pastorale où on peut camper et louer des bungalows (5 jours mini), on ne s’y arrête pas même s’il est recommandé de le faire pour s’informer sur l’état du reste de la piste jusqu’à Gnaraloo!

Quobba-Station-Camp-Ground-Map

 

RED BLUFF

54 kms plus loin, sur une piste de plus en plus difficile où il faut sans cesse être vigilant pour éviter les chèvres et les kangourous qui ont la fâcheuse manie de traverser juste devant la voiture, Red Bluff est un autre endroit où on peut camper.
On est vraiment seuls au monde le long d’une côte qui offre des paysages à couper le souffle!

 

 

 

C’est au Red Bluff que commence le Ningaloo Reef et peu après Gnaraloo Station matérialisée par une arche en pierre au dessus de la piste…

 

 

GNARALOO STATION

Gnaraloo station est composée d’un camp: 3 miles Camp et de l’exploitation pastorale: Gnaraloo Homestead. En passant sous l’arche, on s’imagine être arrivés… que nenni! Il reste encore 15 kms qui sont les plus sportifs, la piste est de plus en plus sableuse et il y a de plus en plus d’animaux à éviter !!! On fait un break au 3 miles camp pour relâcher un peu la tension de la conduite et voir d’un peu plus près ce spot mythique de glisse: Tombstone

 

 

3 MILES CAMP

Le camp est grand, bien aménagé surtout occupé par des pêcheurs en famille, les riders, eux, sont installés dans leurs vans sur le parking juste en face du spot de Tombies à 2 kms au sud… Ce n’est visiblement pas un spot pour débutants au regard de la mise à l’eau plutôt dangereuse au pied de la falaise et du niveau qu’on peut y constater…
Les 3 derniers kms pour accéder au camp sont difficiles sans 4X4, on a du mal à dépasser les 5km/h avec notre SUV!

 

 

 

3 MILES LAGOON

S’il y a une plage au niveau du camp où on verra de nombreux morceaux de corail rouge, c’est juste après le camp, vers le nord, qu’il ne faut pas manquer le 3 Miles Lagoon qui porte bien son nom. C’est un joli lagon propice à la baignade et au snorkeling dans une crique bien abritée…

 

 

 

La piste continue jusqu’à la station… De plus en plus de sable, toujours plus d’animaux qui traversent….

 

 

GNARALOO HOMESTEAD

 

 

C’est donc en fin d’après-midi qu’on arrive enfin à destination… L’exploitation semble déserte, il n’y a personne à part, toujours des chèvres et des kangourous qui s’y baladent librement…
On doit attendre un bon moment avant que quelqu’un arrive à la réception. On a réservé un bungalow d’une chambre avec vue sur l’océan et visiblement, c’est le seul en état, les autres sont tous en réparation ou en hivernage!
Le linge de maison (draps et serviettes) ne sont pas inclus mais il peut se louer pour 10AU$/jour. La liaison internet est payante, très poussive et uniquement disponible pour un appareil!
Pas de snack, pas d’épicerie, la réception n’est ouverte que 4h/jour, de 8h à 10h et de 14h à 16h… bref, il vaut mieux avoir bien anticipé son séjour sur place car on se retrouve vite seuls au monde!

 

 

Le bungalow est un chalet en pierres assez rustique. Il est recouvert de poussière à l’extérieur, on ne voit pas grand-chose à travers les fenêtres mais l’intérieur est plutôt confortable même si le matériel est restreint… On a l’heureuse surprise de découvrir 2 frigos bien pratiques pour stocker tous les fruits et légumes qu’on a rapportés de Carnarvon et même un micro-ondes!

 

 

On ne croisera personne durant ces 3 jours à part des kangourous et des chèvres qui vont très vite squatter notre terrasse pour être aux premières loges de la distribution de nos épluchures de fruits et de légumes dont elles vont se régaler tous les jours…

 

 

 

Les chalets sont séparés de l’océan par une immense dune au pied de laquelle il y a une mare et un puits qui sont visités toute la journée par tous les animaux du coin: moutons, chèvres, émeus, kangourous… on se croirait dans une réserve africaine!

 

 

Pas grand-chose à faire sur place à part aller se baigner à Gnaraloo Bay ou entreprendre l’ascension de la dune pour rejoindre l’océan. C’est une grosse grosse balade parce qu’elle est immense et on se sent vraiment tout petits dans cet environnement sauvage et majestueux où la station est perdue au milieu de nulle part…

 

 

GNARALOO BAY

LA plage de Gnaraloo… Pour y aller, il faut sortir de la station vers le nord en faisant bien attention de refermer les barrières derrière nous pour éviter que les moutons ne s’échappent…

 

 

C’est au bout de 7 kms de piste difficile, très très sableuse qu’on arrive à une vraie plage paradisiaque…

 

 

Des teintes de bleus dignes de la Polynésie, une immense plage de sable blanc, une eau si limpide qu’elle en est transparente et… personne !!! Un endroit idéal pour faire du snorkelling et nager même si elle est un peu fraiche malgré la température extérieure! Attention le courant y est très fort, il faut se mettre à l’eau sur la gauche de la plage et se laisser porter et… il n’y a aucune ombre pour s’abriter du soleil qui tape fort avec la réverbération!
Evidemment, on ira tous les jours parce que c’est trop beau !!!

 

 

 

Cette escapade à Gnaraloo restera un de nos meilleurs souvenirs de ce road-trip en Australie au même titre que Fraser. On y a eu la même sensation d’immensité, de liberté et de communion avec la nature!
Pourtant elle n’est pas si rose cette nature, elle peut même être cruelle. On y apprendra notamment que régulièrement les chèvres sauvages sont capturées pour y être vendues aux abattoirs de Perth car la chèvre a la réputation d’être une viande maigre, hautement protidique et surtout c’est une des rares qui est acceptée par toutes les religions! C’est donc un bon moyen de revenus à peu de frais!
Qu’il est commun que les campeurs du weekend attrapent un chevreau sauvage pour le cuisiner en ragout!
Autre culture, autres mœurs mais même s’il est vrai qu’elles font beaucoup de dégâts écologiques en mangeant tous les arbustes qui pourraient ralentir la désertification avec l’avancée du désert, elles sont tellement douces, gentilles et sociables que je ne pourrais pas imaginer en capturer une pour la manger!

Ces 3 jours hors du temps nous ont laissé un souvenir impérissable et c’est le cœur gros qu’on reprend la route en sens inverse pour regagner Carnarvon puis Coral Bay…

 

 

Il est utile de savoir qu’en fonction du climat et des conditions, il est possible de relier la station suivante, une autre exploitation pastorale: WARROORA STATION (Warra pour les locaux) puis Coral Bay sans revenir par Carnarvon. Ce n’est possible qu’avec un vrai 4X4 bien équipé mais visiblement c’est un endroit magique avec des plages paradisiaques où on peut camper ou louer un bungalow…

 

 

Partagez...
Pin Share
error: Contenu protégé !
%d blogueurs aiment cette page :