Les îles de la Baie, au large du Honduras, ont été découvertes par Christophe COLOMB lors de son 4ème et dernier voyage entre 1502 et 1504 alors qu’il visitait Guanaja.

Je n’en avais jamais entendu parler jusqu’à la publication d’un superbe escalier en mosaïque  publiée sur mon mur Facebook par un site spécialisé…

 

Difficile de savoir où cette splendide mosaïque se trouvait car l’auteur ne voulait pas me le dire malgré mes demandes.
Heureusement, grâce à Google et sa recherche par image, j’ai découvert l’existence du JADE SEAHORSE et par la même occasion d’Utila puis de Roatan au large du Honduras!!!

 

Ardu également de trouver des renseignements sur Utila, Roatan et Guanaja, les 3 îles de la Baie (Islas de la Bahia) à part sur les forums de plongée car elles se situent sur la 2ème plus belle barrière de corail du monde après celle de l’Australie.
Les forums en anglais ont été plus riches en informations car c’est une destination très prisée des américains et des canadiens. Peu de choses par contre en français…

 

La destination nous tentait beaucoup pour aller y plonger, y faire du kite et tout simplement se reposer… et puis, il était dit que sur place l’anglais était autant parlé que l’espagnol, ce qui nous convenait parfaitement…
Pour y aller, 2 solutions: via les USA ( Miami, Houston, Atlanta…), le Canada ( Toronto, Montréal) puis direct sur Roatan ou via la capitale hondurienne, Tegucigalpa et ensuite avion sur Roatan ou bateau depuis La Ceiba sur la côte avec le ferry Galaxy Wave qui part tous les jours à 9h30 et 16h30. 

Connexions aériennes pour aller à Roatan

Il n’y a pas besoin de visa quand on est ressortissant de l’Union Européenne pour aller au Honduras, juste un passeport avec une validité de plus de 6 mois et un billet retour mais ATTENTION,  il y a peu de français qui vont à Roatan et ceux qu’on y a rencontrés transitent généralement par Tegucigalpa, la capitale du Honduras et l’Espagne. Du coup, à Houston ils sont peu habitués aux transits des  Européens et ne connaissent pas la politique des visas honduriens. Nous avons failli louper notre correspondance sur Roatan car le personnel de United Airlines exigeaient soit la présentation d’un visa hondurien ou d’une preuve justifiant la non obligation d’un visa pour les français !!! Je vous conseille donc d’imprimer ou de garder une copie d’écran de l’un de ces 2 sites en français ou en anglais sur votre tablette ou smartphone afin de pouvoir leur prouver que vous n’avez pas besoin de visa sinon ils ne vous laisseront pas embarquer !!!

 

Le Honduras n’étant pas réputé pour sa sécurité, nous avons préféré transiter par Houston (le seul aéroport à proposer un vol quotidien), y passer la nuit et prendre un vol direct pour Roatan le lendemain.
Le site de l’aéroport de Houston avec les hôtels qui ont une navette. 

 

Si le climat du Honduras n’est pas sécuritaire, les îles semblent épargnées par la violence du continent…

Plus que la sécurité, c’est surtout le problème des sand fleas qui nous a interpellé. Pas un forum qui ne fasse allusion à cette nuisance qui semblait gâcher les vacances de beaucoup de visiteurs! Nous avons donc acheté un stock de flacons d’huile de bain Avon qui semblait être la seule solution pour se protéger… Nous nous en féliciterons tous les jours pendant notre séjour en croisant des touristes dévorés de piqûres… C’est un vrai produit miracle qui sert à plein de choses mais attention à bien prendre la senteur originale. Il faut l’acheter avant de partir car elle n’est pas vendue sur place. Il parait que l’huile de bébé marche aussi… pas testée.

 

Nous partons pour 5 semaines et nous réservons les 2 premières à Roatan dans des hôtels 4* que nous obtenons à des prix très très compétitifs grâce à mon CE. On se laisse les 3 suivantes ouvertes aux opportunités sur les autres îles. On choisit de passer la 1ère semaine dans le sud de l’île près de FRENCH HARBOUR et la 2ème à WEST BAY pour pouvoir avoir un aperçu de toute l’île…

 

 

Partagez...
Pin Share
error: Contenu protégé !
%d blogueurs aiment cette page :