La 2ème fois où nous sommes allés aux Iles San Blas, c’est pendant une longue escale d’une rotation professionnelle… Le petit plaisir de l’hôtesse de l’air !!!

 

On nous avait recommandé de partir faire du cabotage dans les îles avec Lou et Baptiste sur le Bebop…
Nous les avons contactés par mail puis téléphone quelques jours avant de partir et Lou s’est occupé de nous trouver un taxi depuis Panama City puis une launcha pour rejoindre leur bateau…

 

Le taxi (un gros 4X4 pour 6 personnes) est venu nous prendre à notre hôtel à l’heure prévue (5h30 !!!). Nous sommes ensuite passés récupérer 4 autres personnes (un couple d’allemands et un couple de péruviens) dans d’autres hôtels.
Un conseil: si vous êtes malades en voiture ou que vous désirez prendre des photos de la route, sautez sur la place à côté du conducteur si elle est encore libre !!!…

 

Après 1h30 de route facile style grosse nationale chez nous, on tourne à gauche et on reprend cette route étroite et sinueuse à souhaits que j’avais oubliée…
De nouveau, le poste frontière avec les droits d’entrée sur le territoire Kuna de 20$ avec le contrôle des passeports, ne l’oubliez surtout pas!!!…

 

Le taxi nous laisse au port de Carti… Nous le réglons: 25$/ personne…
Des voitures arrivent non-stop, des launchas (bateaux traditionnels) se remplissent et quittent le port les unes après les autres…

 

 

Nous attendons que quelqu’un nous dise où aller ensuite. Très vite, une petite femme Kuna très sympathique et énergique qui donne l’air de tout gérer nous demande de payer la taxe d’1$/ personne pour avoir le droit d’utiliser le quai et d’attendre notre bateau pour embarquer…

 

Après 1h d’attente sous une bonne averse, on embarque enfin avec d’autres touristes et des Kunas. Il y a des bâches plastiques pour se protéger des projections d’eau qu’on n’utilise pas parce qu’il fait déjà très chaud à 9h du matin !!!
Premier arrêt sur l’île d’Assudub Bipp où nous nous étions arrêtés la dernière fois que nous étions venus, pour y déposer la majorité des touristes.

 

Nous repartons et après avoir croisé d’autres îles paradisiaques et déposé d’autres touristes italiens sur un catamaran, nous arrivons en vue du Bebop…

 

 

 

C’est un ketch de chez Amel (monocoque de 12m), un Euros 39 de 1968, bleu intérieur bois, qui a traversé l’Atlantique avec Baptiste il y a 3 ans, et qui vogue aux San Blas depuis presque 2 ans.

 

 

Après avoir payé la launcha ( 15$/personne), nous faisons un bord à bord et nous sommes accueillis chaleureusement par Lou et Baptiste. Installation dans notre cabine à l’arrière du bateau et nous nous posons enfin pour profiter de ces 2 jours et 2 nuits au milieu d’une eau turquoise à 28°C!!!
C’est une ambiance totalement différente que d’être sur un bateau, on se déplace d’île en île… Lou en profite pour pêcher un thazard et Baptiste , 2 bonites à la traîne que nous savourerons au dîner suivant…
Des Kunas nous accostent avec leur bateau traditionnel pour vendre leur artisanat, leur pêche du jour ou des fruits et légumes cultivés sur le continent…

 

 

Lou nous dépose régulièrement sur les îles avec l’annexe pour qu’on puisse aller observer les fonds sous-marins jonchés d’étoiles de mer… C’est aussi l’occasion de se prendre un bière ou une coco dans la cabane locale…
Comme dans beaucoup d’endroits en Amérique centrale, malheureusement on se fait attaquer par les sandflies au fur et à mesure que le soleil baisse… Ce sont des petites mouches qui vivent dans le sable dont les piqûres peuvent démanger pendant plusieurs semaines… J’ai entendu parler d’un produit très efficace que j’ai commandé pour le tester sur notre prochain voyage au Honduras, je vous tiendrai au courant du résultat…

 

 

L’apéritif dans le seul bar-restaurant des îles est un grand moment même s’il y a trop de vent pour qu’on y reste diner…
Dommage la pêche du jour avait l’air appétissante…

 

 

C’est avec grand regrets le 3ème jour que nous embarquons sur la launcha venue nous chercher pour le retour à 6h30. Elle est déjà remplie d’autres touristes et surtout de Kunas qui vont travailler sur le continent… On nous explique que ce bateau, c’est un peu le métro…
Les bâches ont beau être tendues, nous arrivons trempés au port…
Nous retrouvons notre petite femme Kuna qui nous demande d’attendre une bonne heure avant que notre taxi arrive. On prend donc un petit-déjeuner au restaurant local pour faire passer le temps…

 

 

La voiture et le chauffeur sont différents, nos compagnons de voyage aussi: une famille américano-brésilienne mais c’est sans encombres que nous serons déposés à notre hôtel à Panama City avant midi… juste à temps pour pouvoir aller manger un ceviche au marché aux poissons…

 

Nous recommandons donc vivement cette excursion avec Lou et Baptiste. Pour les contacter, leur téléphone: +507 60163129, ou leur site facebook
Préparez votre voyage avant quelques jours avant pour connaître leurs disponibilités et gardez en tête que le réseau téléphonique est plus que faible. Une journée d’attente de réponse est possible suivant l’endroit du mouillage.
Le package all inclusive comprend : – les nuitées – les repas – les boissons – prêt de l’équipement de snorkeling – hamac, balle de Beach volley, canne à pêche, dériveur, cerf-volant, frisbee…et même une bouée/bar flottante pour boire le champagne dans l’eau et fêter un anniversaire comme ça a été le cas pour nous !!! Le tarif est de 180 $ par personne/jour.
Logement possible de 1 à 4 personnes. Lou peut vous organiser le transfert de et vers Panama City. Comptez 102$/personne.
Ils apprécient beaucoup le pastis qu’ils n’arrivent pas à trouver sur place alors si vous avez encore un peu de place dans vos bagages, n’hésitez pas, vous ferez 2 heureux !!!

 

Dans le même esprit, on nous a également recommandé Zigzag Croisières que nous n’avons pas essayé (pas encore !!!…).
Guillaume, un français du sud-ouest semble proposer le même genre de prestation sur un autre type de voilier: un Sunfizz de 1982…Vous trouverez tous les détails de ce qu’il offre ainsi que ses coordonnées sur sa page facebook

 

Pour une visite des îles moins chère avec les nuits à terre ou relier la Colombie depuis le Panama en une croisière de 5 jours ce qui peut-être une bonne option pour éviter l’avion considérant qu’il n’y a aucune voie terrestre entre l’Amérique du nord et celle du sud…

 

 

Le site officiel des San Blas : description des îles, hébergements disponibles, informations pratiques (en anglais).

 

 

 

Partagez...
Pin Share
error: Contenu protégé !
%d blogueurs aiment cette page :