Kalbarri

 

« Kalbarri, you’ll love it. » est la devise du Kalbarri’s Visitor Centre et c’est vrai que cette petite ville de 1500 habitants est très agréable et qu’elle offre de nombreux endroits à visiter!
Elle se situe à l’embouchure de la Murchison River, la 2ème plus grande rivière d’Australie qui court sur 820 kms avant de trouver son chemin vers l’océan près de Kalbarri.
Kalbarri, c’est le nom de la ville mais aussi celui du parc national qui l’entoure.

On y arrive en milieu d’après-midi, directement après avoir passé un long moment à contempler le lac rose du Hutt Lagoon.
Il est prévu qu’on y reste au moins 2 nuits, le temps de pouvoir visiter le parc et toutes les nombreuses activités de la ville… mais une mauvaise nouvelle nous attend au Visitor Centre, le parc est fermé pendant une semaine pour cause de régulation de la population de chèvres sauvages (FERAL GOATS)! Contrairement au terme « wild », « feral » s’applique aux animaux sauvages qui descendent d’animaux domestiques au départ.

Evidemment, on demande plus d’explications et on nous raconte que les chèvres sauvages font beaucoup de dégâts dans le parc, du coup, une fois par an, on régule la population! Et comment fait-on ça?

Tout simplement en les abattant depuis un hélicoptère et en laissant les cadavres sur place !!!
Je suis tout simplement dégoutée par ce que j’apprends. J’ai déjà entendu parler d’un fait similaire qui s’est produit quelques semaines auparavant avec des chevaux sauvages dans le sud de l’Australie mais j’espérais qu’il ne s’agisse que d’une rumeur!
Visiblement, les australiens ne sont pas très fiers de ces méthodes barbares car, au Visitor Centre, ils sont très gênés dans leurs explications et il n’y a qu’une simple petite affichette, peu visible, scotchée au mur… Pas très envie que l’information se répande, visiblement! Dommage pour eux, en bonne défenseuse des animaux que je suis, je ne vais pas me gêner pour le faire…

 

 

Pressés de fuir ce lieu de massacre, on réduit donc notre séjour dans la ville à une nuit! On ira visiter tous les points de vue de la côte, assister au repas des pélicans le lendemain matin et on quittera la ville en se demandant si oui ou non, on doit y repasser sur la route du retour vers Perth.

Et puis, plus on remontera vers le nord, plus on entendra des histoires ahurissantes sur ces fameuses chèvres sauvages. Des fermiers qui en capturent régulièrement pour aller les vendre à l’abattoir (c’est une viande maigre, protidique, très convoitée parce qu’elle n’a aucune contrainte religieuse!) aux « campeurs du dimanche » locaux qui chassent un chevreau sauvage pour se faire un bon barbecue entre amis sur la plage (on nous a même expliqué comment le préparer!), les bras m’en tombent! Je sais que le maitre mot pour voyager est de s’adapter à la culture locale, j’ai tout de même un peu de mal sur ce coup là!

L’attrait du Kalbarri National Park aura raison de nos réticences et on s’y arrêtera 2 nuits sur le retour pour aller le visiter en souhaitant ne pas tomber sur des cadavres de chèvres un peu partout…

 

Hébergements:

 

KALBARRI PALM RESORT, 8 Porter St, Kalbarri

Notre 1er hébergement. La gérante ne prend pas trop bien qu’on réduise notre séjour, d’autant plus qu’elle nous a fait un tarif préférentiel de dernière minute de 80 AU$ (51€) pour un studio qui est normalement à 119 AU$ (75€)! Tant pis…
On ne profitera même pas de la piscine!

 

KALBARRI SEAFRONT VILLAS, 108 Grey St, Kalbarri

Notre 2ème hébergement. Juste devant l’endroit où sont nourris les pélicans et face à la rivière Murchison, c’est comme ça qu’on l’a repéré lors de notre 1er passage dans la ville.
Ce sont des appartements de vacances tout équipés qui disposent tous d’un patio ou d’un balcon. Certains ont vue sur la rivière. Il y a une piscine extérieure, une laverie en libre-service et une barque est à la disposition des résidents. Le seul point noir, c’est le wifi: il est limité à 30mns ou 50MB (le 1er atteint) par appareil/24h! Il est illimité uniquement devant la réception, pas pratique quand il faut gérer la suite du voyage!
Une fois de plus, on bénéficie d’une offre de dernière minute à 214 AU$ (135€) le studio pour 2 nuits alors qu’il est normalement vendu à 185 AU$ (117€)/la nuit!

 

KALBARRI RIVER FRONT BUDGET UNITS, 26 Grey St, Kalbarri

Si on devait y retourner, c’est sûrement cet endroit qu’on choisirai. On ne l’a découvert qu’à la fin de notre séjour malheureusement! On a été conquis par ces petits bungalows bleus tout équipés (wifi, lave-vaisselle, four, micro-ondes et salon séparé avec TV) à partir de 89 AU$ (56€) dont 2 sont en 1ère ligne avec une magnifique vue sur l’océan! Il n’y a que la route à traverser pour aller à la plage de Chinaman’s Beach.

 

 

KALBARRI BACKPACKERS YHA, 51 Mortimer and, Woods St, Kalbarri

Même si elle semble un peu « fatiguée », l’auberge de jeunesse de Kalbarri est, comme souvent, l’hébergement le plus économique de la ville avec des chambres doubles à 77 AU$ (49€) et lits en dortoir à partir de 31 AU$ (20€).
Le wifi est payant et il n’y a pas d’air conditionné!

 

MURCHISON HOUSE STATION, 5618 Ajana-Kalbarri Rd, Kalbarri

Située à 12 kms à l’est de Kalbarri, cette ferme d’élevage, crée en 1858, est une des plus anciennes du Western Australia!
Elle est réputée pour être également une des plus agréables! Immense, sa superficie de plus de 140 000 hectares équivaut à 2 fois la taille de Singapour!
Les campeurs y sont les bienvenus du 1er avril au 31 octobre. Les emplacements en bord de rivière à 12.50 AU$ (8€)/personne/nuit sont accessibles en 2 roues motrices mais il faut un 4X4 pour s’aventurer plus loin dans la propriété et faire du camping sauvage. Un droit d’accès de 50 AU$ (32€) sera alors demandé en plus!

 

Restaurants:

 

FINLAY’S KALBARRI, 13 Magee Cres, Kalbarri

LE restaurant iconique de la ville! Spécialisé en produits de la mer locaux, on y mange à l’ombre de grands eucalyptus.
Il y a de la musique live tous les dimanches à partir de 16h00.
Ouvert à partir de midi du mercredi au dimanche.

 

BUDDHAS BITES, 8 Porter St, Kalbarri

Dans l’enceinte du Palm Resort, il est très réputé également. On peut y manger d’excellents plats fusion australien-asiatique sur place ou à emporter pour les déguster dans son bungalow…
Ouvert tous les jours de 17h30 à 20h30 (à partir de 16h30 pour le take-away).

 

PELLY’S CAFE, 96 Grey St, Kalbarri

On y mange avec une magnifique vue sur la rivière. Juste devant l’endroit où sont nourris les pélicans, c’est l’endroit parfait pour y prendre le petit déjeuner avant le spectacle, ce qu’on a fait.
Ouvert du samedi au mercredi de 8h00 à 11h30 (petit déjeuner), de midi à 14h00 (déjeuner) et de 18h00 à 20h00 (diner).

 

THE GORGES CAFE, 166 Grey St, Kalbarri

Un autre endroit sympathique pour prendre le petit-déjeuner.
Ouvert tous les jours sauf le mardi de 7h00 à 14h00.

 

BEAN DRIFTING, Red Bluff Rd, Kalbarri

Si vous allez voir les surfeurs en action à Jake’s Point, ne manquez pas de prendre un café (le meilleur de Kalbarri parait-il…) dans ce van aménagé qui s’y gare tous les jours de 7h30 à 11h30.

 

A voir, à Faire:

 

– COASTAL CLIFFS

Ces points de vue extraordinaires qui s’étirent sur 13 kms de côte sont également appelés le Kalbarri Coastal Park parce que le parc est divisé en 2 parties: celle le long de la côte et celle à l’intérieur des terres appelée le Kalbarri Inland Park.

Kalbarri-National-Park.pdf.pdf

On les a parcourus du nord au sud en commençant par le:

 

ZUYTDORP MEMORIAL

Si la plaque commémorative érigée pour le 300ème anniversaire du naufrage du Zuytdorp n’a rien de bien passionnant, la vue sur la baie est magnifique! Le coucher de soleil y est mémorable!

 

 

On a ensuite repris la voiture pour s’arrêter à chaque point de vue accessible par de petites routes perpendiculaires à la Red Bluff Rd. Les plus courageux pourront suivre la côte jusqu’à Red Bluff Beach via un sentier pédestre de 8 kms: le Melaleuca Trail!

 

 

BLUE HOLES, Blue Holes Beach, Blue Holes Rd, Kalbarri

Les Blue Holes sont des piscines naturelles que l’océan crée en se retirant à marée basse. L’eau y est d’une limpidité exceptionnelle, idéale pour y admirer la faune aquatique avec masque et tuba. Attention: elle est très fraiche, prenez donc le temps de vous y acclimater au lieu de plonger la tête en premier par une (très) chaude journée d’été!
Vérifiez aussi la marée parce qu’à marée haute, comme quand on y était, on les distingue à peine.

 

JAKES POINT

Jakes comme l’appellent les locaux est un spot de surf réputé pour sa superbe vague gauche de reef qui déroule sur 200m.
A cause des nombreux rochers qui l’entourent, elle fait partie de ces vagues uniques qui ne peuvent être pratiquées que par les locaux et les surfeurs expérimentés.

 

 

WITTECARRA CREEK

Une crique réputée pour la pêche mais pas en été quand elle est complètement desséchée et toute blanche de sel! Une étrange sculpture trônait au milieu…

 

 

RED BLUFF LOOKOUT

Ce point de vue est le plus haut de la côte. Il est facile d’accès par un chemin bitumé de 500m depuis le parking. Le coucher de soleil y est réputé.
On peut rejoindre la plage par un sentier de 1,4 km aller-retour: le Beach Trail.

 

 

MUSHROOM ROCK

Ce n’est pas tant le rocher, vaguement, en forme de champignon qui fait l’intérêt de ce point de vue mais plus le départ d’un sentier: Nature Trail de 3 kms aller-retour qui mène à la RAINBOW VALLEY où il y a de grandes chances de croiser des kangourous tôt ou tard dans la journée!

 

POT ALLEY

Surnommé ainsi par une pêcheur de langoustes qui y a perdu de nombreux casiers (pots), le point de vue surplombe une jolie petite plage que l’on peut rejoindre par un sentier, un peu périlleux, de 400m. Il n’est pas recommandé de s’y baigner!

 

 

EAGLE GORGE

Nommé ainsi à cause des nombreux aigles qui y nichent, ce n’est pas tant la petite plage, qui ressemble beaucoup à celle de Pot Alley, accessible par un sentier rocailleux d’1 km aller-retour, qui nous a bluffé (c’est le cas de le dire!). On a surtout été impressionnées par la falaise qui est composée de strates de couleurs différentes disposées en terrasse. Je n’ai pu m’empêcher de penser à un tiramisu géant, c’est vraiment très beau!

 

 

BIGURDA TRAIL

C’est d’Eagle Gorge que part ce sentier sablonneux qui relie Natural Bridge à 8 kms! Il longe la côte et offre de magnifiques tout le long de ce parcours très scénique. Il y a de nombreuses fleurs sauvages entre juillet et novembre et c’est un bon spot pour apercevoir les baleines en saison. On n’en a fait qu’une partie, la 2ème de Shellhouse Grandstand à Natural Bridge. Il n’y a aucun point d’ombre, n’oubliez pas le chapeau et la bouteille d’eau!

 

 

SHELLHOUSE GRANDSTAND

Surnommé ainsi à cause de sa falaise en terrasses qui, vue de la mer,  lui donne l’aspect d’un coquillage!

 

 

ISLAND ROCK

Ce rocher isolé a, un jour lointain, fait partie de la falaise… Certains disent qu’il leur rappelle les 12 Apôtres de la Great Ocean Rd. Une passerelle en bois de 600m le relie au point de vue suivant: Natural Bridge.

 

 

NATURAL BRIDGE

Si on ne doit voir que 2 points de vue, celui -là et celui de Red Bluff sont les plus impressionnants à mon avis. C’est surtout devant Natural Bridge qu’on ne peut s’empêcher de penser aux paysages de la Great Ocean Rd… et puis, il y a des toilettes, un point à ne pas négliger après une si longue balade!

 

 

Si vous ne pouvez faire que 2 points de vue, à mon avis, les 2 plus beaux sont Natural Bridge et Red Bluff même s’ils ont tous leur charme…

 

KALBARRI NATIONAL PARK, 70 Grey St, Kalbarri

On nous a conseillé de partir très tôt pour visiter le parc parce qu’après 10h00, en plein été, la chaleur y est dure à supporter. Il y fait 10°C de plus que dans la ville! On peut donc s’attendre à des températures frôlant les 45°C (voire 50°C!)quand le soleil est au plus haut.
Il faut aussi prévoir au moins 2 litres d’eau par personne car il n’y a aucun point d’eau potable dans le parc!
L’entrée coûte 15 AU$ (9€)/voiture. On peut l’acheter au Visitor Centre ou à l’entrée du parc.

C’est donc au lever du soleil qu’on a pris la route du parc pour y être dès l’ouverture. Le parc est ouvert de 6h00 à 18h00, tous les jours. Il se situe à 26 kms de la ville et il faut compter 20 mns d’une belle route bitumée pour y aller. On croise de nombreux animaux sur le chemin: kangourous, échidnés, varans…

 

 

On s’est donné toute la matinée pour voir un maximum des 180 000 hectares du parc, faire les principales randonnées proposées et repartir avant que la chaleur ne devienne insupportable…
Le parc est divisé en 2 parties: une « au nord », l’autre « au sud », il faut reprendre la route principale, Adjana-Kalbarri Rd pour accéder à l’autre partie.

 

 

Arrivés à la jonction en T, on prend à droite pour aller voir les 2 points les plus au sud:

 

HAWKS HEAD LOOKOUT

On peut y admirer un panorama splendide sur les gorges et la rivière. Il n’est qu’à 300m du parking et sans aucune difficulté puisqu’accessible aux personnes à mobilité réduite.

 

 

ROSS GRAHAM LOOKOUT

Il doit son nom au 1er instituteur de Kalbarri qui était très impliqué dans la protection de la rivière Murchison.Tout comme le précédent, il offre une vue remarquable sur la rivière et c’est le départ d’un sentier d’1,4 km aller-retour: le River Trail qui mène jusqu’à la rivière. Il y a peu d’eau, elle est stagnante, plutôt trouble et peu engageante à la baignade…

 

 

On retourne au parking pour trouver un de ces vans improbables de WICKED CAMPERS garé à côté de nous. S’ils sont réputés pour être les vans de location les moins chers, ils sont tous décorés de dessins et de slogans hippies mais aussi souvent sexistes, vulgaires ou offensants… Ils créent beaucoup de controverses auprès des australiens et de nombreuses pétitions ont essayé de les retirer de la circulation. Je n’aurais jamais accepté de rouler avec car ils sont mal acceptés un peu partout et au niveau discrétion, on peut repasser mais je les trouve plutôt marrants!

 

 

On reprend la route principale jusqu’à la jonction en T et cette fois-ci, on prend à droite pour aller visiter les sites les plus au nord:

 

NATURE’S WINDOW

Certainement, un des sites les plus visités et les plus photographiés du WA! On a même vu des touristes chinois ne venir que pour se prendre en selfie devant cette « fenêtre sur la nature ».
A 500 m du parking, elle est facilement accessible en passant par des escaliers, un sentier pittoresque puis des rochers.
L’arche de pierre naturelle forme une vue parfaite sur la rivière Murchison. Elle est très prisée, il faut donc attendre son tour pour l’approcher et faire la photo!

 

 

Les strates de couleurs sont spectaculaires (encore ce fameux tiramisu!…)

 

 

THE LOOP

On peut y admirer une magnifique vue sur la rivière ou son lit desséché (en été) et surtout, c’est le point de départ d’une randonnée spectaculaire de 8 kms jusqu’à la rivière: the LOOP TRAIL. Même si on était un peu dubitatif quant à la chaleur, on aurait aimé la faire mais son départ est fermé à 7h00 de novembre à fin mars. Le parc ouvrant à 6h00, il faut y aller tout de suite sinon c’est trop tard!

 

 

SKYWALK

Proche de la Nature’s Window, ce sont 2 passerelles qui s’avancent, respectivement de 17 et 25m, à 100m de hauteur, au dessus de la rivière de façon un peu similaire à celle du Grand Canyon, si vous avez eu l’occasion de le voir!
Malheureusement, elles étaient encore en construction lors de notre passage et elles n’ont été ouvertes au public qu’en juin 2020. Elles n’ont pas dû voir beaucoup de touristes depuis puisque l’Australie a fermé ses frontières en mars 2020!
Il n’y a pas de coût supplémentaire pour y accéder, son entrée est comprise dans celle du parc. Elles sont toutes 2 accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Un kiosque adjacent propose des snacks et des boissons.
Des sculptures en bronze représentant la faune locale sont exposées le long du chemin dont un émeu taille réelle avec ses 4 poussins. Enfin, il y en avait 4 parce que l’un d’entre eux a été volé à peine 2 mois après l’ouverture! Une sculpture d’un diable cornu (thorny devil) avait déjà été dérobé avant l’ouverture!

 

 

Z-BEND LOOKOUT

Un peu plus au sud, ce point de vue doit son nom à la courbe en Z que fait la rivière à cet endroit. Pas besoin de retourner au parking, un sentier y mène directement depuis la Nature’s Window. La végétation sur le chemin est étonnante, on croirait qu’elle a été peinte avec de l’or et de l’argent… On y croise aussi de magnifiques banksias.

 

 

Depuis le point de vue aménagé et protégé par une rambarde, la vue sur la rivière y est spectaculaire…

 

 

En conclusion: c’est évidemment une visite qu’il ne faut pas rater. La meilleure période pour la faire est au printemps quand le parc est fleuri (de juillet à octobre, plus de 1000 espèces de fleurs sauvages du Western Australia y éclosent) et que les températures moins élevées permettent de faire la randonnée du Loop.
Dans tous les cas, il faut être bien chaussé (tongs interdites!), prendre suffisamment d’eau, un chapeau et être au moins 2.
Certains disent que les mouches sont insupportables. Comparé à Uluru, c’est peanuts mais elles sont bien là quand même. Si vous les craignez, prenez vos filets anti-mouches. Personnellement, on ne les a pas jugés nécessaires.

 

MEANARRA HILL

En repartant vers la ville, à 5kms avant d’arriver, une route sur la gauche mène à ce point de vue situé à 207m d’altitude.
Un sentier en boucle de 300m offre une splendide vue à 360° sur la rivière et l’océan Indien. Les couchers de soleil y sont fabuleux!

 

 

CHINAMAN’S BEACH

A la sortie de l’estuaire de la rivière, la magnifique plage de Chinaman est la meilleure option pour se baigner. Elle est équipée de cabines pour se changer, de toilettes et de tables de pique-nique. Il y a un parking juste au dessus.
C’est le seul endroit où il est interdit de pêcher.

 

 

PELICAN’S FEEDING, en face du 96 Grey St (près de Woods St), Kalbarri

Tous les matins, à 8h45, un attroupement se fait pour assister au repas des pélicans par des bénévoles. Il sont sauvages et leur venue n’est pas garantie mais quand ils viennent, ils sont entre 2 et 10 individus. Il y en avait 4, le jour où on y était. Cette expérience a commencé en 1974 (!) quand les pêcheurs locaux nettoyaient leurs poissons et jetaient les déchets aux pélicans. Depuis, ce sont des bénévoles séniors qui ont pris le relais. Ils en profitent pour nous en apprendre plus sur ces étranges oiseaux à l’allure préhistorique!
Plus, il y a d’oiseaux , plus leur repas dure longtemps. Les spectateurs sont invités à les nourrir pour le plus grand plaisir des petits et des grands!
Une gold coin donation est appréciée pour participer à l’achat du poisson…

 

 

RAINBOW JUNGLE, Red Bluff Rd, Kalbarri

Au sud de Red Bluff, Rainbow Jungle est un centre unique d’élevage de perroquets qui a été créé en 1984. On peut y admirer de nombreux spécimens tant australiens qu’étrangers dont le fameux CONURE SOLEIL (Sun Conure) qui vaut plus de 8000 AU$ (+ de 5000€) le couple!

On s’y promène au milieu d’un magnifique jardin tropical avec des chutes d’eau, des fontaines, un étang avec des nénuphars et la plus grande volière de tout le pays!
Les enfants seront ravis de se perdre dans le tout nouveau labyrinthe: the MAZE et tous se régaleront d’une projection de film dans le cinéma en plein air: CINEMA PARROTISO.
Ouvert tous les jours de 9h00 à 14h00 (dernière entrée à 13h00).
Entrée pour le parc et le labyrinthe: 16 AU$ (10€)/adulte, 8 AU$ (5€)/enfant et 40 AU$ (25€)/famille. L’entrée pour le cinéma se règle à part.
J’aurais adoré y aller mais j’étais restée sur un vieux flyer où le parc était annoncé ouvert jusqu’à 16h ! Quand on y est arrivé à 13h30, après la visite du Kalbarri Parc et un déjeuner, on s’est vu refusé l’entrée… sniff, sniff!

 

 

Kalbarri a été détruite à 70 % par le cyclone tropical SEROJA en avril 2021!!! Il est donc fort probable que les adresses que je vous recommande aient été endommagées voire détruites. Certaines seront reconstruites à l’identique ou différemment et d’autres abandonnées à leur triste sort… Il se peut donc que tous ces endroits aient changé d’aspect ou même déménagé ailleurs, je m’en excuse à l’avance mais malheureusement (?), la nature sera toujours la plus forte!

 

 

Note: comme dans tous mes articles, les prix convertis en euros sont calculés au taux du jour où l’article est écrit et sont arrondis à l’euro supérieur ou inférieur. Ils ne sont donnés qu’à titre indicatif… Je précise également qu’il n’y a aucun lien affilié dans mes articles.

 

 

 

Partagez...
Pin Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.